Des ONG font pression sur les pays pauvres pour imposer l’idéologie LGBT

Des ONG font pression sur les pays pauvres pour imposer l’idéologie LGBT

13/10/2014 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
Le Danemark, les Pays‑Bas ainsi que deux fondations américaines mobilisent 19 millions de dollars pour venir en aide à l’Afrique et à l’Asie du Sud. Ces sommes ne sont pas destinées à lutter contre l’épidémie Ebola, mais à promouvoir les revendications LGBT.

Après l’échec de la tentative d’utiliser l’ONU pour promouvoir l’avortement et les prétendus « droits » sexuels, l’offensive LGBT passe désormais par des O.N.G. dans le but de contourner ces gouvernements récalcitrants.

Il s’agit de « rompre le silence » sur ce que ces organisations appellent « les droits et la santé sexuelle et reproductive ». L’objectif est de promouvoir des comportements sexuels contre nature, en les inculquant aux enfants.

Mais est‑ce que ces activités de propagande ne portent pas atteinte à la souveraineté de ces Etats ?

Manifestement, car ces activités vont parfois directement à l’encontre de la législation de ces pays. Au Nigéria les organisations homosexuelles sont actuellement interdites de propagande.

Mais le Nigéria a voté une loi autorisant ces financements étrangers, sous l’influence des Etats‑Unis, après la mise en place du Global Equality Fund et la déclaration du président Obama que toutes les agences américaines d’assistance doivent désormais promouvoir les droits des personnes homosexuelles et transgenres.

Heureusement l’idéologie LGBT rencontre de plus en plus de résistance dans les populations.

Mais il y faut désormais du courage physique, car les militants LGBT commencent à imposer leurs revendications par la violence. En Italie les “Sentinelle in Piedi” ont essuyé plusieurs attaques de militants LGBT. A Rovereto, deux sentinelles ont ainsi été envoyées à l’hôpital après avoir été agressées à coups de pied et de poing. Mais, même après l’agression, des sentinelles sont revenues veiller.

Crédit photo : Purple Sherbet Photography, via Flickr, (cc).