Sur le “Front Anti-Hollande”. Entretien avec David van Hemelryck (Hollande-Demission.fr)

Sur le “Front Anti-Hollande”. Entretien avec David van Hemelryck (Hollande-Demission.fr)

11/12/2013 – 11h30
PARIS (NOVOpress) – Le nom de David van Hemelryck ne vous dira peut-être rien dans l’immédiat. Pourtant, c’est l’homme qui, avec son avion derrière lequel il avait accroché une banderole appelant à la démission de François Hollande, a sillonné les plages l’été dernier, donnant des sueurs froides au gouvernement et aux préfets. C’est le même homme dont la voiture, la “hollandette” bariolée de slogans, a été saisie par la police. C’est enfin lui qui, au Trocadéro il y a quelques jours, a sorti une banderole hostile au pouvoir avant de partir en garde à vue. C’est donc avec un acteur engagé, rôdé aux coups médiatiques et politiques, également habitué à en prendre (ayant pu faire l’expérience de violences policières) avec les militants de son association, que nous avons rendez-vous aujourd’hui.


Vous êtes en première ligne dans la lutte contre François Hollande. Est-il possible d’en savoir plus sur votre parcours politique ?

Je suis un simple citoyen. Cela faisait plusieurs années que, comme d’autres Français, j’avais de la peine à voir le pays se dégrader. Je ne m’engageais pas car je n’en voyais pas l’opportunité. Mais là je me suis engagé, et sans arrière-pensée, entièrement. Pourquoi ? Aujourd’hui un président aussi impopulaire, aussi incompétent, un rejet quasi unanime de sa politique : les conditions sont réunies pour que la France (re)prenne son destin en main. Or, j’ai le défaut d’être polytechnicien, et je ne m’engage que quand il y a une chance d’avoir un impact réel sur le pays. Bref, c’est un objectif ambitieux, mais pas impossible. Et c’est le bon combat : Aujourd’hui, en réclamant le départ de François Hollande, nous renforcerons la démocratie. Car il vaut mieux une démocratie qui fonctionne, où le peuple est respecté, qu’un gouvernement malhonnête, aujourd’hui cette gauche caviar incarnée par François Hollande.

Sur le “Front Anti-Hollande”. Entretien avec David van Hemelryck (Hollande-Demission.fr)

Sur le “Front Anti-Hollande”. Entretien avec David van Hemelryck (Hollande-Demission.fr)

Quelles sont les principales revendications de l’association Hollande-Demission.fr ?

Le départ de François Hollande, que nous pouvons obtenir “en douceur” par un référendum d’initiative partagée, ce qui est purement constitutionnel, ou bien si François Hollande continue la répression pour garder sa place envers et contre la volonté populaire, et s’il continue de bafouer les libertés individuelles, nous le forcerons à partir par la désobéissance civique massive. Dans la non-violence mais courageusement, de manière déterminée. Cela a été fait ailleurs, c’est faisable en France. Les Français savent être courageux …quand cela en vaut la peine. Il s’agit de montrer l’exemple, pour montrer que c’est possible. C’est ce que nous faisons, et nous ne sommes pas les seuls.

En dehors de cette lutte pour la démocratie et la liberté civique, nous n’avons pas d’autres revendications. Il est impossible de prédire l’avenir, mais on peut raisonnablement affirmer que la destitution d’un président qui se moque de la volonté du peuple et entretient un gouvernement malhonnête ne pourra que rendre la vie politique française plus saine. Le message sera passé, le précédent sera réalisé. Nous serons là pour continuer à veiller à la démocratie et à l’honnêteté.

Se restreindre dans ses objectifs, c’est un choix, fait dans une volonté de rassemblement. Un choix pragmatique donc. Bien sûr, nous aussi, nous avons des convictions en politique. Mais nous les écartons, volontairement, le temps de rassembler. Avant toute chose, la démocratie et l’honnêteté. Je crois que ce sont des valeurs qui peuvent nous rassembler. Il n’y a qu’à voir comment le slogan “Hollande démission” est immensément populaire !

Voiture “hollandette” réquisitionnée, banderole “Hollande démission” brûlée, militants interpellés… Que vous inspire ces intimidations du pouvoir en place ?

Les intimidations… sont des intimidations. Et c’est un scandale, un gouvernement qui vole et qui brûle, sans aucune base légale, dans un état qui se veut démocrate. Ca revient à bafouer les règles de la démocratie. Hier midi sur RMC, après notre intervention, plus de 80% des Français en ont conclu que le délit d’opinion existe donc bien en France sous le gouvernement Hollande…

Face à ce scandale, nous poursuivrons tous les responsables politiques, jusqu’au bout : certains risqueront jusqu’à 14 ans de prison pour avoir détourné l’autorité publique, bafoué les droits de l’homme, commis un vol en bande organisée… ça prendra le temps que ça prendra, mais ils seront condamnés. Je suis très pugnace je n’abandonne jamais. Si les ordres viennent de Hollande, le scandale éclatera et le précipitera. Mais soyons réaliste : une intimidation, c’est pour nous paralyser, maintenant, tout de suite… Or, en tant que telles, ces intimidations n’ont aucune emprise sur ma résolution. Aucune. Mais il faut bien le dire, ces “voies de fait” sont également des spoliations, en dehors de toute légalité, et nos moyens sont limités. Nous avons donc lancé une collecte pour pouvoir confectionner une nouvelle banderole aérienne. Nous avons besoin de collecter encore 2000 € en trois jours pour pouvoir réaliser la banderole à temps pour Noël… Moi j’y crois. Les Français sont incroyablement généreux quand ils pensent qu’un projet peut réellement servir leur beau pays. Alors, si Dieu veut, nous aurons la Banderole Hollande-Demission.fr 2 qui volera le jour de Noël. Quoi de plus encourageant ?

j’ai le défaut d’être polytechnicien, et je ne m’engage que quand il y a une chance d’avoir un impact réel sur le pays (…) il vaut mieux une démocratie qui fonctionne, où le peuple est respecté, qu’un gouvernement malhonnête, aujourd’hui cette gauche caviar incarnée par François Hollande.

Peut-on parler d’un Mai 68 de droite quand on voit cette génération militante issue de la contestation au mariage gay qui semble ne rien vouloir lâcher ?

Mai 68 ? Ce que vous voulez dire, c’est simplement que l’HISTOIRE est en marche. Parfois on a du mal à y croire… Oui, l’être humain croit plus souvent à la routine, qu’à l’Histoire et aux grands bouleversements. Justement, le message de la Banderole Hollande-Demission.fr, c’est un message de courage, de confiance : oui, les grands bouleversements sont possibles. Ils surprendront tout le monde. Sauf ceux qui les préparent…

L’imagination, l’inventivité et la créativité dans l’action sont-elles désormais du côté des militants “de droite” ?

L’imagination est un trésor bien répandu en France. Mais aujourd’hui, on peut difficilement être socialiste, dire ainsi “oui” à la répression, et dans le même temps être dans le camp de la Liberté et des droits civiques. La droite, elle, après des décennies de découragement, a pris cette hauteur morale. En plus de proposer des solutions souvent (pas toujours) plus crédibles économiquement parlant, il y a cette dignité morale retrouvée, qui donne le courage d’agir. Beaucoup de familles de droite nous soutiennent d’ailleurs… Nous proposons des valeurs qui sont un humanisme, au service de l’Homme. Dans le respect du droit. Et c’est très important d’agir pour le bien et pour le droit. C’est ce qui permet d’agir à fond et sans arrière pensée.

Sur le “Front Anti-Hollande”. Entretien avec David van Hemelryck (Hollande-Demission.fr)

Sur le “Front Anti-Hollande”. Entretien avec David van Hemelryck (Hollande-Demission.fr)

À côté du collectif Hollande démission, il existe d’autres structures – telles que Pas mon président – qui mettent en cause la légitimité de François Hollande. Souhaitez-vous développer l’action en réseau pour fédérer les initiatives ?

Nous tendons la main à tous. Question de pragmatisme et de fraternité. Les hommes travaillent mieux main dans la main. L’Association Hollande-Demission ouvre des portes de dialogue avec tous, tous ceux qui ont une démarche honnête pour le pays. Les Bonnets Rouges et Les Tondus en particulier entretiennent des relations très cordiales avec nous, et nous sommes également dans une démarche de convergence avec les associations de contribuables, nous soutenons aussi les agriculteurs, et, plus généralement, les mouvements dont la contestation démocratique se voit mépriser par ce gouvernement autiste. Le site www.pasmonpresident.com est un des premiers à avoir montré le chemin et nous le félicitions chaleureusement pour cela !

Quels sont vos projets dans les prochaines semaines ?

L’action phare des prochaines semaines, c’est de rendre 2014 HISTORIQUE. Et ce, Dès la première heure. Pour cela, nous proposons de terminer 2013 avec courage en réalisant le boycott du discours de fin d’année de François Hollande, boycott le plus sonore et le plus bruyant possible pendant quelques minutes. Cela donnera du courage à tous, et personne ne risque rien, en restant à sa fenêtre, entre amis. Mais bien plus, dès la première heure du premier jour du premier mois de la nouvelle année, nous irons faire la première manifestation 2014 sur ce thème de première importance : destituer pour la première fois un président incompétent, et vous l’avez compris : c’est une première. Concrètement, à Paris, ce sera proche de l’Élysée, place de la Concorde. Rendez-vous donc à 1 heure du matin, le 1er janvier ! J’insiste, c’est très important, c’est une date symbolique, comme le 14 juillet ou le 11 novembre. Plus c’est symbolique, et plus c’est utile. Et plus encore que symbolique, nous en ferons un événement marquant pour l’Histoire de France. Il est donc temps de se mobiliser, de faire passer le mot aux amis, de prendre ses responsabilités, et de pouvoir dire plus tard aux Français qui regarderont notre exemple : le 1er janvier à la première Manif’2014, j’y étais.

Propos recueillis le 10 décembre 2013 par Guy Montag, pour Novopress. Crédit photos : hollande-demission.fr