Marseille : quand racailles et Kalachnikov s'invitent à l’hôpital

Marseille : quand racailles et Kalachnikov s’invitent à l’hôpital

Marseille Nord, 14ème arrondissement, traverse de la Maison-Blanche, à 10 min de l’Hôpital où ont eu lieu de très graves incidents.

05 /03/2013 – 14h30
MARSEILLE (NOVOpress) - Après des actes de violences survenus dimanche et lundi aux urgences de l’hôpital Nord de Marseille, la direction de l’établissement a porté plainte.

En effet, dimanche, un jeune homme, apparemment mécontent de son certificat médical, a menacé de mort et de représailles avec une kalachnikov, le médecin qui l’avait précédemment reçu.

Par ailleurs, lundi matin, un homme blessé dans un accident de la route, accompagné de son frère, ne supportait pas de devoir attendre. Il a donc cassé une porte à coups de poing ! La direction de l’hôpital et deux vigiles, qui ont été blessés dans l’altercation, ont porté plainte pour violences et dégradations.

« Ce sont des faits de plus en plus fréquents », a indiqué le Dr Philippe Jean, responsable du service accueil des urgences adultes. Le chef de service souligne que « la violence urbaine est désormais importée à l’hôpital. Il n’y a plus de respect de l’institution », a-t-il conclu.

Julien Lemaire

Crédit photo : Xavier de Jauréguiberry via Flicr (cc).