Grande-Bretagne : trois islamistes reconnus coupables d'avoir organisé des attentats

Grande-Bretagne : trois islamistes reconnus coupables d’avoir organisé des attentats

22/02/2013 – 14h00
BIRMINGHAM (NOVOpress) –
Originaires de Birmingham, trois « Britanniques » (ci-dessus), Irfan Naseer, Irfan Khalid, et Ashik Ali, agés de 27 à 31 ans, ont été reconnus coupables, jeudi 21 février, d’avoir planifié des attentats, comme nous l’explique BBC News.

Si ces attaques avaient abouti, nous aurions pu assister à l’un des plus terribles actes de terrorisme en Grande-Bretagne, plus meurtrier encore que celui du 7 juillet 2005 dans les transports en commun de la capitale, qui avaient fait 56 morts, selon le procureur Brian Altman.

Le tribunal de Woolwich à Londres, a reconnu coupables ces individus, d’être « les membres principaux » d’un complot visant à faire exploser huit sacs à dos piégés dans des endroits très fréquentés. Lors du procès, ils ont tous nié les charges qui pesaient contre eux. Ils seront fixés sur leur condamnation en avril ou mai. Ils encourent des peines de prison à perpétuité, selon le juge Richard Enriques.

Selon la police, les trois hommes étaient fortement influencés par les enseignements de l’islamiste américano-yéménite Anwar al-Awlaki, tué dans un raid américain au Yémen en 2011.

Ils voyaient les choses « en grand »
Pour Karen Jones, procureur spécialisé dans le contre-terrorisme, «ces hommes avaient des projets dangereux, et même si leurs objectifs précis restent peu clairs, le risque de pertes de vies humaines et de dégâts matériels ne devrait pas être sous-estimé […] Ces terroristes voulaient faire quelque chose de “grand” »«Après avoir voyagé au Pakistan pour suivre une formation, Naseer et Khalid sont rentrés au Royaume-Uni où ils ont discuté de la planification d’attaques en utilisant jusqu’à huit sacs à dos. S’ils n’avaient pas été arrêtés, les conséquences (de leurs actes) auraient été catastrophiques», a-t-elle estimé.

Des dons recueillis auprès des citoyens pour financer les attaques !
Lors du procès, il est apparu également que les trois complices avaient, comble du cynisme, dupé des citoyens britanniques en recueillant des milliers de livres destinés, soi-disant, à une oeuvre de bienfaisance. Ils détournaient ensuite simplement cet argent pour le destiner à leur projet d’attentat. Ils avaient cependant perdu les trois-quarts de la somme récoltée en spéculant sur les marchés des devises.

Au cours de leur enquête qui a débouché sur leur arrestation en septembre 2011, les services de renseignements intérieurs avaient enregistré des conversations où les hommes discutaient de leur projet. Dans un enregistrement, Irfan Naseer discute de la fabrication d’un poison mortel et de la construction d’un camion équipé de lames pour foncer dans la foule.

Ceux-là au moins ont été arrêtés à temps, mais combien sont-ils à avoir de tels desseins en tête au sein de notre bonne vieille Europe ?

Julien Lemaire

Crédit photo : Computron via Wikipédia (cc).