Le Secours catholique fait la promotion de l’islam radical

Le Secours catholique fait la promotion de l’islam radical

12/01/2013 –  12h00
PARIS
(NOVOpress) – La Une du mensuel du Secours catholique, « Messages », met en valeur une musulmane noire semi voilée, dans les bras d’une jeune femme blanche. Le message est clair : promotion du métissage outrancier et de l’islam radical en France. Alors que les chrétiens n’ont jamais été autant persécutés en terre d’islam qu’aujourd’hui, la revue du Secours catholique préfère consacrer un dossier complaisant au « dialogue interreligieux » pour « installer la fraternité au cœur de la cité » au détriment du respect de l’identité française.

Plutôt que de se mobiliser contre l’islamisation, François Soulage, président du Secours catholique, veut fustiger les « replis nationalistes dangereux pour le maintien de la cohésion sociale à laquelle nous sommes tant attachés », souligne-t-il dans l’éditorial du numéro de janvier. Confusion mentale classique qui condamne les conséquences et non les causes du mal. Un mensuel donc orienté très à gauche, proposant également à la page 14 un article sur un  « cercle du silence » en faveur des immigrés clandestins de Calais.

Le Secours catholique fait la promotion de l’islam radical

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Depuis plusieurs années, le Secours catholique a amorcé un virage gauchisant et mondialiste. Ses dernières campagnes, faisant la promotion du multiculturalisme en France, « Je crois en toi » (photo) ou « Aidons-nous les uns les autres », en dévoyant la parole du Christ, avait profondément blessé l’identité de nombreux catholique français. Pour reprendre une terminologie issue du marxisme-léninisme, le Secours catholique ressemble désormais, au mieux, à un « idiot utile », ou au pire, à un collaborateur actif de l’immigration massive et de l’islam conquérant en France.

Chrétiens ou non, vous n’êtes pas d’accord avec le Secours catholique ? Faites le savoir en téléphonant au 01 45 49 73 00 (9 heures à 18 heures en semaine ou de 9 heures à 12h30 et 14 heures à 17 heures le samedi) ou en envoyant un courriel ici.