Italie : quand “Bella ciao” devient un cantique catholique

16/12/2012 – 17h00
GÊNES (NOVOpress) –
Et comme chant de sortie, nous prenons Bella ciao. Vous savez, Bella ciao, le chant à l’origine incertaine (la dernière théorie en date est que la mélodie viendrait d’une ballade yiddish), qui fut inventé, vingt ans après la Seconde Guerre mondiale, comme prétendu chant des partisans italiens, et est devenu l’hymne international de l’extrême gauche et surtout, désormais, de tous les bobos vieillissants nostalgiques de mai 68. François Hollande en avait fait grand usage dans sa campagne électorale, pour essayer de se donner un air de combattant révolutionnaire.

C’est donc sur le chant de Bella ciao (traduction ci-dessous) que s’est conclue à Gênes, le 8 décembre dernier, fête de l’Immaculée Conception, la messe célébrée par l’abbé Andrea Gallo pour le 42ème anniversaire de la communauté de San Benedetto al Porto (vidéo ci-dessus).

« Et si je meurs en partisan

Oh ma belle adieu, ma belle adieu,
Oh ma belle adieu, adieu, adieu,
Et si je meurs en partisan
Il faudra m’enterrer,

M’enterrer là-haut dans la montagne
Oh ma belle adieu, ma belle adieu
Oh ma belle adieu, adieu, adieu,
M’enterrer là-haut dans la montagne
A l’ombre d’une belle fleur ».

Des sentiments très chrétiens…

L’abbé Gallo, né en 1928, fondateur de la communauté de San Benedetto al Porto, est un vétéran du catholicisme progressiste, qui s’est d’abord rendu célèbre en militant pour la légalisation des drogues dites douces. En 2006, « il s’est fait infliger une amende pour avoir fumé, comme acte de désobéissance civile, un pétard à l’Hôtel de ville de Gênes pour protester contre la loi sur les drogues ». Il s’est plus récemment engagé dans le militantisme LGBT, participant à la Gay Pride de Gênes en 2009 et présentant « le premier calendrier Trans de l’histoire italienne ». Le 15 août 2011, il a été élu « Personnalité Gay de l’Année » par le site Gay.it. Dans plusieurs campagnes électorales, l’abbé Gallo a pris publiquement parti pour des candidats de gauche ou d’extrême gauche.

Ne manque évidemment pas le soutien aux chers frères migrants. « La Communauté de San Benedetto al Porto gère le guichet d’information “Sans papier” [en français dans le texte], qui est ouvert tant aux citoyens migrants [sic] qu’aux citoyens italiens, avec consultation juridique gratuite en présence d’un avocat du barreau de Gênes, en collaboration avec le Projet Melting Pot ». La Communauté et sa filiale, la Communauté Nelson Mandela de Visone, ont récemment écrit au préfet en faveur des « réfugiés » arrivés en Italie à cause des événements en Afrique du Nord.

Les édifiantes activités de l’abbé Gallo ne lui ont valu aucune sanction de la part des autorités de l’Église conciliaire.

Publié le