Italie : Première vague d’arrestations pour racisme sur Internet

Italie : Première vague d’arrestations pour racisme sur Internet

Image : copie d’écran de la partie italienne du site Stormfront.

17/11/2012 — 12h00
ROME (NOVOpress) — Le gouvernement Monti tient ses engagements. En juillet, Andrea Riccardi, ministre de la Coopération internationale et de l’intégration, avait annoncé une action énergique contre « les sites Internet à contenu raciste, xénophobe et antisémite » : il s’agissait de « bloquer les sites racistes et de poursuivre aussi le visiteur non occasionnel de ces pages honteuses ».

Première cible de la répression, la section italienne du forum américain Stormfront.org, « qui exalte la suprématie de la race blanche » et avait suscité l’indignation, il y a un an, en publiant une liste de personnes qui, selon les membres du forum, « aident les allogènes et en retirent un profit économique ». Y étaient notamment inscrits l’ex-néo-fasciste Gianfranco Fini et Andrea Riccardi lui-même.

Le site Stormfront, fondé par un ancien membre du Ku Klux Klan, a ses serveurs en Floride, ce qui a rendu l’enquête très difficile, en raison des principes américains sur la liberté d’expression. « Il a donc fallu une opération chirurgicale, menée par la Police Postale et par les services antiterroristes », pour « donner un nom et un visage aux mains xénophobes qui compilaient les messages sur le forum ». Une fois identifié le responsable, Daniele Scarpino, un milanais de 24 ans, ses communications téléphoniques ont été placées sous écoute, ce qui a permis de repérer les trois autres modérateurs.

Tous quatre ont été arrêtés vendredi matin et placés en détention provisoire. 17 autres personnes, toutes de nationalité italienne, ont été mises en examen et laissées en liberté, sous l’accusation « de diffusion des idéologies racistes et de soutien, aussi de type économique, aux activités de l’organisation criminelle ». Des perquisitions ont permis de saisir, « outre un énorme matériel informatique », diverses publications dont la traduction en italien des Turner Diaries.

D’autres mises en examen « pour incitation à la haine raciale et ethnique » pourraient intervenir dans les prochains jours. Les utilisateurs enregistrés du forum sont au nombre de plusieurs dizaines : leurs pseudonymes ont tous été percés et la police travaille actuellement à « distinguer avec attention leurs rôles respectifs ». Le forum est désormais bloqué en Italie par décision de justice, qui a été signifiée à tous les fournisseurs d’accès.

Les utilisateurs de Stormfront ne brillaient pas par la subtilité et le forum diffusait une idéologie suprémaciste à l’anglo-saxonne qui, comme l’a noté à plusieurs reprises Gabriele Adinolfi, est tout à fait étrangère à la tradition italienne. Sa fermeture n’en constitue pas moins un important précédent. Comme le souligne le Corriere della Sera , « c’est la première fois en Italie qu’est prise une mesure de ce genre, sur la base de délits idéologiques ». À qui le tour ?

Italie : Première vague d’arrestations pour racisme sur Internet


Cliquer sur l’image pour l’agrandir.
Copie d’écran du Huffington Post.