L’Europe vole au secours de l’Espagne et de Chypre

L’Europe au secours de l’Espagne et de Chypre, mais pas sans contrepartie

28/06/2012 — 17h00
BRUXELLES (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) —
Les demandes d’aide financière de l’Espagne et de Chypre ont été approuvées mercredi par les ministres des Finances de la zone euro.

Comment seront réglées les difficultés espagnoles ?

S’agissant de l’Espagne, le gouvernement n’appelle pas formellement à l’aide pour combler son déficit public mais pour recapitaliser ses banques, dont la situation est très fragile. Sur la base de rapports d’experts, le premier ministre Mariano Rajoy a chiffré le besoin de ces dernières entre 51 et 62 milliards d’euros. Entre les lignes, le communiqué de Bruxelles laisse comprendre que le montant pourrait être supérieur, sans dépasser toutefois les 100 milliards d’euros.

Par quel moyen l’argent sera‑t‑il versé ?

La somme sera d’abord fournie par le fonds européen de solidarité financière (FESF), avant la mise en place du mécanisme européen de solidarité (MES), qui doit encore être ratifié. Les partenaires européens auront ainsi un droit de regard sur l’utilisation des fonds par le gouvernement espagnol, qui se porte seul garant de leur remboursement. Par ailleurs, le Fonds monétaire international (FMI) ne prêtera pas d’argent à l’Espagne.

Qu’en est‑il du cas chypriote ?

Alors que Chypre prendra la présidence de l’Union européenne le 1er juillet prochain, le pays va être directement placé sous tutelle financière de la troïka (Union européenne, BCE, FMI) comme la Grèce, l’Irlande et le Portugal. Confronté à un secteur bancaire en détresse et des déséquilibres macroéconomiques majeurs, le pays n’a pas encore chiffré précisément ses besoins, même si des journaux locaux évoquent un montant de 10 milliards d’euros, soit la moitié du PIB de l’île. En contrepartie de cette aide dont le FMI déterminera le montant, Chypre devra procéder à des ajustements budgétaires et à des réformes structurelles, tout comme à un renforcement de son secteur bancaire et financier.

Crédit photo : MPhotographe via Flickr, licence CC.