Football : Mario Balotelli souffre d’un « malaise identitaire »

Football : Mario Balotelli souffre d’un « malaise identitaire »

11/04/2012 – 08h00
BRESCIA (NOVOpress) –
Le footballeur Mario Balotelli a été encore expulsé dimanche dernier lors du match face à Arsenal. L’attaquant de Manchester City a reçu son troisième carton rouge de la saison. Lassé, son entraîneur, Roberto Mancini, a annoncé qu’il ne jouerait plus d’ici la fin du championnat anglais. Il pourrait également ne pas participer à l’Euro 2012 cet été sous les couleurs de… l’Italie. Cesare Prandelli, le sélectionneur de la Nazionale, s’arrache aussi les cheveux avec ce joueur en provenance du Ghana.

Le dernier numéro du magazine So Foot consacre un dossier complet à Mario Balotelli, de son vrai nom, Barwuah. Adopté à l’âge de trois ans, choyé, aimé et élevé par un couple italien dans la banlieue de Brescia, Mario Balotelli s’est rapidement montré ingérable. « Apatride », « Autiste », « Provocateur »… l’article de So Foot revient dans le détail sur le comportement d’un joueur aux réactions violentes. « En vérité, le casier de l’attaquant est tellement lourd que dans un monde normal, ou s’il était un type normal, Mario Barwuah Balotelli aurait dû renoncer à ses rêves de football dès l’âge  de ses premières frasques, vers l’âge de huit ans », constatent les journalistes du mensuel.

Interrogée par le magazine, son ancienne institutrice reconnaît qu’il était l’enfant « le plus perturbé que j’aie jamais eu » et ajoute : « il avait un problème d’identité évident ». Tandis que d’autres témoignages évoquent un « malaise identitaire ». Le déracinement, cause de bien des dérèglements.

Crédit photo : Steindy/Wikipédia sous licence CC