Béziers Oz Ta Droite

A Béziers, l’identité et l’autorité ont été plébiscitées

01/06/2016 – PARIS (NOVOpress) : L’hebdomadaire Minute consacre une grande part de son numéro de cette semaine aux Rendez-Vous de Béziers, où il avait envoyé plusieurs de ses collaborateurs et dont il tire un bilan globalement positif. Extrait de l’article de Jean Masson sur « les orphelins de la France droitisée » réunis par Robert Ménard :

Minute 2773 Couv« Ces tables rondes, tout comme le vote des cinquante mesures le dimanche matin, ont eu “un côté AG étudiante foutraque“ a fait remarquer dans un tweet Dominique Albertini, journaliste couvrant l’événement pour Libération. Difficile de lui donner tort. La place laissée au public a effectivement fait oublier la qualité des interventions et des intervenants. Dommage ! Si c’est d’ailleurs ce qu’a regretté une partie du public, c’est tout de même une autre partie du public (ou la même ?) qui a transformé le Rendez-Vous de Béziers en happening. Et c’est peut-être très bien ainsi.

Les interventions des “personnes qualifiées“ ont eu lieu dans le calme. Chacun a pu dire ce qu’il avait à dire et a été écouté, à défaut d’avoir été toujours entendu, mais c’était impossible tant chacun, dans le public, en avait gros sur le cœur et était venu avec ses certitudes, bien plus qu’avec des questions, trop longtemps retenues, trop longtemps étouffées. A Béziers, on s’est libéré de ce que l’on avait sur le cœur. Et les lignes de fracture sont apparues. Claires. Les points de convergence aussi. Tout aussi nets. Les unes et les autres, dont on se doutait, sont apparues dans les propositions émises le dimanche matin et adoptées à coups de cartons bleus ou rouges brandis par le public.

Tout ce qui allait dans le sens du renforcement de l’autorité et de la défense de l’identité française a été plébiscité. L’abrogation du “mariage pour tous“ a entraîné des “Hollande, ta loi, on n’en veut pas !“ L’expulsion des étrangers condamnés ou la fin du financement des syndicats par l’Etat a suscité de grands “Oui !“ En revanche, rien n’est sorti des tables rondes sur l’Europe et sur l’économie. Et la retraite à 65 ans n’a été adoptée qu’à une courte majorité.

D’avoir trouvé 51 points de convergence parmi le public de droite, finalement, c’est peut-être ça la principale prouesse de Robert Ménard… »

Agressions femmes migrants

Nouvelle nuit d’agressions sexuelles par des migrants en Allemagne

31/05/2016 – DARMSTADT (NOVOpress) : Cinq mois après la nuit tragique du réveillon, l’Allemagne vient de connaître une nouvelle nuit d’agressions sexuelles commises par des migrants. Dix-huit femmes, qui participaient à un festival de musique à Darmstadt, dans l’ouest de l’Allemagne), ont porté plainte, affirmant avoir été victimes d’agressions sexuelles dans la nuit de samedi à dimanche. Pour le moment, trois demandeurs d’asile pakistanais ont été arrêtés.

Selon un communiqué de la police, trois femmes se sont directement manifestées auprès de policiers présents sur les lieux, ce qui a permis l’arrestation de trois demandeurs d’asile originaires du Pakistan, âgés de 28 à 31 ans. Et quinze autres femmes, « majoritairement jeunes », ont depuis contacté la police, affirmant que les hommes qui les ont agressées « sont originaires d’Asie du Sud ».

Les victimes ont décrit un scénario similaire à ceux qui s’étaient produit à Cologne et dans d’autres villes d’Allemagne dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier 2016, à savoir qu’elles se sont retrouvées entourées d’hommes qui se sont livrés à des attouchements sexuels.

Zemmour mai 2016

Eric Zemmour : « Le prénom, c’est la France »

31/05/2016 – PARIS (NOVOpress) : Ce matin sur RTL, Eric Zemmour a expliqué dans le détail en quoi « le prénom, c’est la France », après la polémique soulevée par l’idée d’exiger des parents de franciser les prénoms de leurs enfants – idée faussement attribuée par Yves Calvi au Rendez-Vous de Béziers de Robert Ménard, puisque la proposition de figure pas dans le manifeste final, le seul qui fasse foi.

La veille, Nicolas Domenach s’en était indigné, la jugeant « xénophobe » et clamant : « Bienvenue à Yasmina, Malik, Safia, Zora et caetera ! » (voir ci-dessous) Eric Zemmour, lui, s’appuie sur la tradition républicaine pour la défendre :

« Adjani se prénomme Isabelle, et non Djamila. Reggiani se prénomme Serge, et pas Sergio. Aznavour, c’est Charles. Valls, c’est Manuel. Platini, c’est Michel. Appeler ses enfants Sue Ellen ou Mohamed, c’est un signe manifeste d’autoségrégation qui permettra ensuite de se plaindre de la ségrégation que l’on subit. C’est refuser consciemment ou inconsciemment de faire partie du peuple français. C’est nier la République au nom des soi-disant valeurs républicaines. »

Or la législation républicaine, rappelle-t-il, a toujours imposé la francisation des prénoms, et cela dès l’an XI ! Le général de Gaulle puis Georges Pompidou, en 1972, l’ont confirmée, et « jamais ils n’auraient toléré qu’un ministre appelle sa fille Zorah ou qu’un président de la République appelle sa fille d’un prénom italien ». La législation ne fut abolie qu’en 1993, comme ultime acte de démission devant les pressions dues aux migrations.

Pourtant, martèle Eric Zemmour, « que cela plaise ou non, la France est un pays de culture catholique, façonné par l’Eglise depuis plus de mille ans. Les autres cultures, les autres nations ne s’y trompent pas : le rappeur Abd al Malik s’appelait Régis avant sa conversion à l’islam. Quand des parents juifs donnent à leurs enfants des prénoms israéliens, il y a de fortes chances que cette famille ne tarde pas à quitter la France pour Israël. »

Il conclut ainsi :

« Pour prendre hommage à ses racines et à ses ancêtres, à la mémoire de ses parents, le nom de famille suffit […] Le prénom est au contraire la marque de l’individu nouveau qui va évoluer dans la société d’accueil. Lui donner un prénom français, de culture chrétienne, c’est marquer sa volonté d’intégration dans le pays qui sera le sien. C’est marquer son respect pour la société d’accueil, son passé, son histoire, ses héros. C’est faire sien son héritage. Le prénom, c’est la France. »


« Bienvenue à Yasmina, Malik, Safia, Zora et… par rtl-fr

Vote Urne

Régionales en Ile de France : le vote des électeurs issus de l’immigration

31/05/2016 – PARIS (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) : La fondation Jean‑Jaurès, proche du Parti socialiste, publie une étude des votes issus de l’immigration aux dernières élections régionales en Ile‑de‑France. La méthode choisie est de comparer le taux de prénoms d’origine étrangère et les scores des partis effectués dans les bureaux de vote.

Quels sont les résultats de cette enquête ? Tout d’abord, l’électorat issu de l’immigration arabo‑musulmane rejette massivement le Front national. Non seulement les bureaux à forte immigration arabo‑musulmane votent peu pour le FN, mais, surtout, ils se mobilisent très fortement pour faire « barrage » au FN en cas de second tour. La conclusion est donc que « le scénario d’une diffusion significative du vote Front national parmi la population issue de l’immigration ne tient pas et ne correspond à aucune réalité tangible ».

Qu’en est‑il des immigrés asiatiques ? Les immigrés asiatiques, rejetant le communisme que leurs ancêtres ont fui au Vietnam, Cambodge ou Laos, semblent préférer la droite. « Plus la présence de personnes issues de l’immigration asiatique est importante et plus c’est le score de la droite qui est élevé. »

Cette étude permet donc d’appuyer la thèse ancienne que l’immigration arabo‑musulmane favorise la gauche et l’immigration asiatique la droite.

Omar Omsen

Les fausses morts de djihadistes inquiètent les services de renseignement

31/05/2016 – PARIS (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) : Après Foued Mohammed‑Aggad, l’un des terroristes du Bataclan, et Abdelhamid Abaoud, cerveau présumé des attentats de Paris, c’est au tour d’Omar Omsen, recruteur pour Al‑Qaida en France, d’avoir simulé sa mort. Neuf mois après avoir fait croire à sa mort, Omar Omsen sort de l’ombre au micro de Complément d’Enquête qui sera diffusé jeudi soir sur France 2 et annonce qu’il est bien vivant et toujours en activité.

Ces fausses morts, si elles ne représentent pas encore une tendance, se multiplient et inquiètent les services de renseignement. En effet, il est toujours compliqué pour ces services de confirmer des morts sur le terrain, et ces morts restent souvent des morts présumées. Cette faiblesse est exploitée par certains djihadistes pour disparaître des écrans radars et leur permettre de se déplacer anonymement ou se faire oublier quelque temps des services de renseignement comme des autres terroristes.

Si pour l’instant ces fausses morts restent a priori anecdotiques, elles mettent en perspective les chiffres officiels du nombre de morts français parmi les djihadistes et mènent à des interrogations sur d’éventuels retours clandestins de Syrie sur le sol européen.


INFO FRANCE 2. Complément d’enquête. Omar Omsen, le jihadiste français qu’on croyait mort, est bien vivant

Chard Travailleurs détachés

Travailleurs détachés : la France dépassée par l’afflux de « plombiers polonais »

Plus 25 % ! Telle serait l’augmentation du nombre de travailleurs détachés observée en France en 2015 par rapport à 2014 par la Commission nationale de lutte contre le travail illégal. Une hausse faramineuse contre laquelle le Premier ministre Manuel Valls s’est engagé lundi à lutter, notamment par un renforcement des contrôles.

Selon les données transmises lundi au Premier ministre par le CNLTI lors d’une réunion à Matignon, quelque 286 025 travailleurs détachés auraient en effet été employés en France en 2015, principalement dans le BTP, où 27 % des déclarations ont été enregistrées. Un chiffre en hausse de 25 % par rapport à 2014 donc et qui, souligne la CNLTI, s’accompagne en outre d’une forte augmentation du temps de travail effectif des travailleurs détachés (+11 %), pour atteindre 10,7 millions de jours, soit plus de 46 500 équivalents temps plein.

Plombier polonaisEn tête des pays « exportateurs » de travailleurs détachés en France, constate la CNLTI, la Pologne avec 46 816 travailleurs, suivie de près par le Portugal (44 456), l’Espagne (35 231) ou encore la Roumanie (30 594).

L’inspection du travail a bien intensifié ses contrôles depuis l’été 2015, notamment dans le BTP où les trois quarts de ces derniers ont été effectués et près de 300 amendes prononcées pour un montant de 1,49 million d’euros, concernant 1 382 salariés détachés. Mais, l’absence de frontières et la libre circulation des biens et des personnes aidant, le phénomène a pris une telle ampleur que son action reste dérisoire. Selon un rapport sénatorial de 2013, en effet, la fraude concernerait entre 220 000 et 300 000 travailleurs détachés illégalement.

Pour autant, cette nouvelle hausse de 25 % soulignée par la Commission nationale de lutte contre le travail illégal ne semble pas inquiéter plus que cela Manuel Valls. S’il a certes dénoncé lundi une fraude au travail détaché « aujourd’hui massive » et qui « organise un dumping social inacceptable », le Premier ministre s’est néanmoins empressé de relativiser ces chiffres en déclarant que cette augmentation est « probablement » due aux « contrôles de plus en plus fréquents » et aux « sanctions nouvelles », qui ont poussé certains employeurs à déclarer des « détachements précédemment non déclarés ».

Ce qui ne l’a cependant pas empêché d’annoncer toute une série de mesures censées endiguer ce phénomène, telles que la limitation de la durée du détachement, une plus grande coopération entre les services des pays de l’UE, le respect du principe « à travail égal salaire égal dans un même lieu », le renforcement des lois françaises contre la fraude au détachement, un renforcement des contrôles, ou bien encore la création prochaine d’une « instance nationale de pilotage » dont la fonction reste pour le moins obscure.

Franck Delétraz

Article paru dans Présent n° 8619 daté du 1er juin 2016
sous le titre « Travailleurs détachés : la France dépassée »

muslimspanic

Berlin : le t-shirt de la discorde entre migrants musulmans

31/05/2016 – BERLIN (NOVOpress) : Un migrant qui portrait un t-shirt proclamant : « Je suis musulman, ne paniquez pas », a dû être hospitalisé après une agression par trois autres migrants. Cet Irakien de 23 ans avait voulu utiliser l’humour pour lutter contre la méfiance et « l’intolérance de la population », comme dit le Daily Mail, mais ce sont ses compagnons qui l’ont accusé d’offenser leur religion et ont décidé de lui donner une leçon bien sentie.

L’homme a été attaqué dans la soirée, alors qu’il rentrait dans son centre d’accueil à Berlin, en portant le t-shirt qu’il venait d’acheter. Il a été agressé par trois musulmans en colère qui ont déchiré son t-shirt et se sont enfuis après l’avoir violemment frappé. Deux des agresseurs présumés, un Syrien de 27 ans et un Libanais 33 ans, ont été arrêtés.

On découvre à cette occasion que ce joli t-shirt, et plein d’autres, tel celui affichant « Soldier of islam », sont en vente dans cette boutique en ligne.

Béziers Oz Ta Droite

Rendez-Vous de Béziers : l’édition spéciale de TV Libertés

31/05/2016 – BEZIERS (NOVOpress) : Au lendemain du Rendez-Vous de Béziers de Robert Ménard, auquel TV Libertés avait envoyé une équipe, dont Martial Bild et Elise Blaise, TV Libertés a consacré une édition spéciale à ces trois jours de débat qui ont réuni plus de 2000 personnes. A partir de la 4e minute.

8618-Chard

Verdun piétinée

Les Français auront échappé – de justesse – aux éructations du rappeur Black M déversant inlassablement sa bile sur notre pays. Mais pas aux « incontournables » Tambours du Bronx, ni au piétinement des dizaines de milliers de sépultures de la nécropole de Douaumont par des jeunes en baskets et jogging ! Imaginée par le cinéaste allemand Volker Schlöndorff, cette cérémonie du centenaire, censée rendre hommage dimanche aux centaines de milliers de combattants de Verdun, aura non seulement été d’une nullité consternante, mais aussi et surtout aura constitué une véritable insulte à la mémoire de nos grands anciens.

Un spectacle pitoyable

Ce n’était pas du Jean-Paul Goude, mais cela aurait pu en être : mêmes rythmes abrutissants de tam-tam, même mise en scène grotesque, mêmes costumes ridicules, même symbolique débile… De la « culture Lang », et maintenant Azoulay, dans toute sa « splendeur ».

Surgis de la forêt au son de la Marche héroïque, quelque 3 400 jeunes Français et Allemands mélangés ont ainsi piqué un sprint entre les dizaines de milliers de croix blanches avant de venir s’effondrer au pied de l’ossuaire, fauchés par un épouvantail symbolisant la Mort. Après quoi, les figurants devaient se relever, se prendre dans les bras et finalement effectuer une espèce de zumba…

Lire la suite

Philippe-Bilger

«Deschamps n’est pas raciste, Cantona est grotesque» – Par Philippe Bilger

30/05/2016 – FRANCE (NOVOpress)
L’ancien footballeur Eric Cantona a accusé Didier Deschamps de racisme. Philippe Bilger s’indigne de telles déclarations, insultantes et surtout complètement fausses.

Cantona s’inscrit malheureusement, avec cette polémique médiocre, dans une tradition française perverse qui éprouve le besoin de mettre du sale sur le propre et de faire subir du nauséabond – mais, pour une fois, authentique! – à un univers qui jusque-là s’en était passé.

(…)

Cantona a besoin de la lumière. Ses propos odieux ont attiré l’attention, ont offensé, perturbé et dénaturé. Quoi de mieux pour un sport et dans une France qui chaque jour davantage perd la tête? Cantona n’est que l’illustration dérisoire, au petit pied, au petit esprit, de cette folie.


La guerre civile est à nos portes. Et si Guillaume Faye avait raison ?

Guillaume Faye en conférence à Nice (vidéo)

30/05/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Voici la vidéo d’une conférence de Guillaume Faye qui s’est tenu le 13 mai 2016 à Nice. Cet événement était organisé par l’association Le Castellaras.


Robert Ménard

La droite hors les murs appelle au réveil du peuple

30/05/2016 – BEZIERS (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
Près de 2000 personnes issues de différents mouvements de droite, étaient réunies ce weekend à Béziers à l’initiative du maire de la ville Robert Ménard pour le premier « Rendez-vous de Béziers ». Le rassemblement fut avant tout un appel à l’union de toutes les droites, les partis politiques devant donc s’effacer pour faire place aux idées. Il s’agissait de permettre à chacun de se rencontrer et de communiquer davantage afin d’envisager au mieux les élections à venir.

L’instauration de 51 mesures pour un travail commun

L’adoption à mains levées de 51 « marqueurs de droite », répartis en dix thèmes tels que l’indépendance, le mérite, la justice ou l’avenir, doit permettre de répondre à l’attente d’un véritable changement à la tête du pays. Parmi les propositions votées figurent notamment l’abrogation de la Loi Taubira sur le mariage homosexuel, l’instauration de la priorité aux Français pour les logements sociaux et l’emploi ou encore la suspension de l’Espace Shengen. Robert Ménard a ainsi annoncé le lancement du mouvement citoyen « Oz ta droite » engageant les futurs candidats à respecter le programme voté au risque « de se voir pourrir la vie ».

Lire la suite

Pape François

Le pape brandit un gilet de sauvetage pour soutenir les migrants

30/05/2016 – EUROPE (NOVOpress)
Le pape François a reçu samedi au Vatican des enfants de « migrants » dont les parents sont morts noyés alors qu’ils tentaient de rejoindre l’Europe en traversant la Méditerranée.

Il a ensuite montré un gilet de sauvetage orange en expliquant qu’un sauveteur le lui avait remis en pleurant. Pour le pape, l’Europe doit donc continuer à accepter l’invasion migratoire.


Samedi les patriotes défilaient dans Paris

30/05/2016 – FRANCE (NOVOpress)
A l’appel du mouvement Génération identitaire, plus de 500 manifestants s’est réuni samedi dernier. Sous le cri de ralliement « On est chez nous » et exhibant de nombreux drapeaux français, les manifestants ont bravé l’orage pour exprimer leur opposition à l’immigration et à l’islamisation.

Une dizaine d’organisations patriotes étaient représentées. Etaient également présents des manifestants d’autres pays européens : Autriche, Allemagne, ou encore Angleterre.


Oz-ta-droite_13241318_1551513151812328_7892247908663121299_n

Les propositions de Oz ta droite adoptées au Rendez-vous de Béziers

Source : Boulevard Voltaire

Voici les propositions qui ont été adoptées à mains levées en conclusion du Rendez-vous de Béziers !

Parce que la France a besoin d’identité et d’autorité.
Parce que la politique n’est pas un métier ni la France une entreprise.
Parce qu’il vaut mieux ouvrir les portes par le mérite que les fermer par l’argent.
Parce qu’à force de naturaliser en masse, on dénature en bloc.
Parce que mieux vaut le risque dans la liberté que la certitude dans l’assistanat.
Parce que mieux vaut une préférence nationale que l’appauvrissement général.
Parce que l’insécurité est une guerre et l’ordre une libération.
Parce que mieux vaut faire des enfants que les importer.

Oz ta droite !

Oz ta droite, ce n’est pas un programme, c’est une frontière. Celle que la gauche interdit de franchir. Celle qu’une partie de la droite ne passe qu’en contrebande, le temps d’une élection. Une frontière qui délimite le monde dans lequel nous vivons de celui dans lequel nous pourrions vivre.
Un monde où les mots auraient un sens, où les actes ne seraient pas feints, où le débat ne serait pas le monologue des miroirs. Un monde où le réel serait enfin affronté et pas dénié ou détourné.
Un monde où la personne prendrait le pas sur l’individu, le peuple sur le marché, le politique sur le juridique.
Pour rejoindre ce monde, il suffit de passer la frontière.

Passe la frontière ! Oz ta droite !

Lire la suite

Vallaud-Belkacem lance au CNRS « les nouvelles sciences du genre », avec cocktail

La langue arabe enseignée à l’école dès le CE1 l’année prochaine

30/05/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Cette réforme introduite par Najat Vallaud Belkacem a suscité une question de la députée LR Annie Genevard : « Ne croyez vous pas que l’introduction des langues communautaires, dans les programmes scolaires, encouragera le communautarisme qui mine la cohésion sociale ?», ce à quoi la ministre a répondu que l’arabe avait son droit à un enseignement scolaire au même titre que l’allemand. En effet, depuis les années 1970 a été mis en place un dispositif dit ELCO (Enseignements de langue et de culture d’origine) dont le but était de permettre à des enfants portugais, algériens, serbes…de garder un lien avec leur langue maternelle au cas où ils retourneraient dans leur patrie.

Mais lors de la séance des questions au gouvernement, Najat Vallaud Belkacem a montré qu’il n’était plus de bon ton de différencier les langues étrangères classiques (anglais, espagnol, allemand) et les langues plus « exotiques » comme l’arabe. A partir de la rentrée prochaine, les collégiens pourront choisir parmi un panel plus large de langues étrangères dont l’arabe.

bernard_lugan

Sur l’État islamique en Libye et Boko Haram au Nigeria – par Bernard Lugan

29/05/2016 – FRANCE (NOVOpress avec Bernard Lugan)

Deux dangers ont été exagérés : l’Etat islamique en Libye et Boko Haram au Nigeria. Aucun de ces deux périls n’est définitivement écarté, mais le premier est contenu quand le second recule. Tous deux ont initialement profité de situations politiques locales complexes et favorables avant de buter sur de solides définitions ethno-tribales.

En Libye, l’Etat islamique s’est implanté à Syrte, dans la zone tampon entre la Cyrénaïque et la Tripolitaine. Interdisant le contact entre les forces du général Haftar et celles de Misrata, sa présence empêcha donc une guerre Cyrénaïque-Tripolitaine, ce qui permit aux deux principales forces militaires de Libye de consolider leur pouvoir sur leurs zones respectives d’influence. En Cyrénaïque, le général Haftar eut ainsi tout le loisir de liquider les dernières poches islamistes, cependant que Misrata apparaissait de plus en plus comme le principal acteur de Tripolitaine.
La présence de l’Etat islamique ne leur étant plus utile, les deux principaux belligérants vont donc se lancer dans une course à celui qui, le premier, reprendra Syrte et les ports pétroliers de la région. Avant de s’affronter directement.
L’Etat islamique qui ne dispose d’aucune base tribale et qui ne peut, comme au Levant, jouer de l’opposition chiites-sunnites, sera éliminé. Sauf naturellement si Misrata, donc la Turquie, a encore intérêt à sa survie. C’est en effet après la fin de l’Etat islamique que les choses sérieuses commenceront entre Misrata et la Cyrénaïque. Misrata, fief des Frères musulmans, est soutenue par la Turquie, le Qatar, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis et l’Italie. Le général Haftar est appuyé par les Emirats arabes, par l’Egypte et dans une certaine mesure par l’Arabie saoudite et la France.

Lire la suite