Emoi après la mort de l’opposant russe Boris Nemtsov

Emoi après la mort de l’opposant russe Boris Nemtsov

02/03/2015 – PARIS (NOVOpress/Bulletin de réinformation)
Boris Nemtsov (photo) a été tué de quatre balles dans le dos en pleine rue de Moscou dans la nuit de vendredi à samedi. Cet opposant à l’actuel président russe, Vladimir Poutine, était connu pour ses organisations de marches pacifiques aux fins d’accord entre la Russie et l’Ukraine. C’était l’ancien vice‑Premier ministre de Boris Eltsine et le chef du mouvement d’opposition Solidarnost. Régulièrement, il s’attaquait à la politique du gouvernement russe notamment quand il a été question des coûts des jeux Olympiques organisés à Sotchi, en 2014. Hier dimanche était prévue une marche organisée par Nemtsov pour établir un dialogue entre l’Ukraine et la Russie. Cette manifestation a été transformée en marche à la mémoire de Boris Nemtsov.

En sait‑on plus sur les revendications de cet assassinat ?

L’arme utilisée est un pistolet Makarov. Elle équipe la police et les militaires russes. Elle est donc très répandue. Néanmoins, Vladimir Poutine a fait savoir que cet assassinat “a tout d’une provocation” et les apparences d’un “contrat”. En effet, c’est d’une voiture, s’arrêtant au niveau de Boris Nemtsov, qu’ont été tirés les coups de feu. Etant donné l’action politique de Nemtsov en faveur d’un rapprochement de l’Ukraine et de la Russie, il est possible qu’il y ait un lien avec son assassinat. Il est à craindre que la junte de Kiev ne se saisisse de l’événement pour brandir l’impossibilité désormais de traiter avec le président russe, d’autant que l’accord de Minsk sur le cessez‑le‑feu en Ukraine n’est effectif que depuis quinze jours. La piste d’islamistes radicaux n’est pas non plus exclue, car Boris Nemstov avait affiché son soutien à Charlie Hebdo.

Quelles ont été les réactions des politiques et de la rue ?

On a rapidement assisté à un tumulte médiatique autour de l’événement. Barack Obama a requis une “enquête impartiale et transparente”. Tout comme Angela Merkel. Vladimir Poutine s’est engagé à châtier les assassins de Nemtsov : “Tout sera fait pour que les organisateurs et les exécutants de ce crime lâche et cynique reçoivent le châtiment qu’ils méritent”. La police offre une prime de trois millions de roubles (45.000 euros) pour toute information concernant les meurtriers.

Des milliers de manifestants se sont réunis hier à Moscou (12 millions d’habitants) en mémoire de Nemtsov : 16 000 selon la police, 70 000 selon les organisateurs. Sur les pancartes, on pouvait lire, “Je n’ai pas peur” et encore “il s’est battu pour une Russie libre”. A l’origine, la marche de Moscou était prévue afin de manifester contre la politique de Poutine.

Crédit photo : Sergey Rodovnichenko, via Flickr, (cc).

Imams formés à l'université française : islamisation d'Etat

Imams formés à l’université française : islamisation d’Etat

02/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Que les musulmans se rassurent, les attentats de janvier seront récompensés. On invoque le droit au blasphème, la liberté d’expression à outrance, mais en réalité le message de peur est bien passé. Il n’y aura plus de caricatures du prophète et les éditorialistes en place tourneront sept fois leur stylo dans la main avant d’écrire sur l’islam.  Il y a cette victoire.

Cette religion est de paix, disent-ils, tout en ayant couru ventre à terre jusque la SDLP (Service de la protection). Nous pouvions nous dire que les gouvernants et les communicants avaient enfin mesuré la dangerosité de cette doctrine et l’avenir anxiogène qu’elle réserve à la France.

C’est l’inverse : il a été décidé en conseil des ministres mercredi dernier d’accélérer le processus d’islamisation. Il faut pour cela piétiner un peu plus la loi de 1905 qui a déjà des bleus partout. L’idée de créer un D-U (diplôme universitaire), donc que les imams soient formés en université. La séparation entre “église” et État de ce fait n’existera plus, il y aura bien religion d’État. Il est même question de bourses dont rêveraient nombre d’étudiants pauvres dans les sciences dures et humaines qui n’ont rien de prosélytes et portent bien pierre à l’édifice de la République.

Le prétexte invoqué, car il en faut toujours un, serait que les actes islamophobes aurait été de 176 pour le seul mois de janvier 2015 : à mettre en parallèle avec les actes de racisme envers les Français de souche ?

Business antiraciste : 10.000 euros pour un contrôle

02/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Pour la première fois en France, 13 hommes soutenus par le Défenseur des droits Jacques Toubon étaient en appel contre l’État mercredi 25 février. Ils étaient là pour faire condamner l’État français, s’estimant victimes de contrôle au faciès.

Ils entendent réclamer la coquette somme de 10 000 euros chacun pour faute lourde. Bien qu’aucun propos raciste ne fut tenu, qu’aucune violence ne soit à déplorer, ils s’estiment humiliés parce que parfois des palpations ou du tutoiement furent pratiqués devant des amis ou de la famille. Ils disent également avoir profondément eu peur, sans préciser de quoi et pourquoi. Selon Me Ben Achour, leur avocat, ils veulent démontrer ainsi que “non, nous ne vivons pas dans un régime d’apartheid” reprenant les termes employés par le Premier ministre Manuel Valls.

Nous saurons s’ils sont déboutés une seconde fois le 24 juin.


Publié le

Fessenheim : la plus vieille centrale nucléaire de France fermée pour incident technique

02/03/2015 – VIDEO BFMTV - À la suite d’un défaut d’étanchéité constaté dans la salle des machines, la centrale de Fessenheim, en Alsace, est à l’arrêt complet depuis samedi soir. Il s’agit de la plus vieille centrale nucléaire de France. EDF a précisé que l’incident, survenu hors zone nucléaire, n’a eu aucune conséquence sur l’environnement, la sécurité du personnel ou la sûreté des installations. Pour les antinucléaires, cet incident prouve que la centrale, datant de 1978, doit être fermée dans les plus brefs délais. L’arrêt définitif de la centrale de Fessenheim était une des promesses de campagne de François Hollande.

Publié le
Excision et immigration en Europe : de la barbarie au paradoxe

Excision et immigration en Europe : de la barbarie au paradoxe

02/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
En Angleterre, 500 nouveaux cas d’excision ont été recensés sur les 2.242 cas traités dans les hôpitaux pour le seul mois de janvier. C’est autour 137.000 cas de cette mutilation qui sont estimés dans ce pays.

Cette barbarie faite sur des femmes, comme sur des fillettes, consiste en l’ablation rituelle du clitoris et parfois des petites lèvres.

On trouve cette pratique dans 29 pays d’Afrique et du Moyen-Orient, mais aussi dans certaines communautés leur étant liées de façon religieuses, ethniques, culturelles à travers le monde (Indonésie par l’Islam, Amérique du Sud par l’immigration etc…). Par exemple, en France, en 2004, on estimait à 53.000 environ le nombre de femmes adultes excisées résidant en France (Enquête Excision et Handicap (ExH) de l’INED (Institut National des Études Démographiques) et de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne).

C’est une conséquence supplémentaire, et pas des moins choquantes, de l’immigration massive en Europe, pourtant défendue par les cercles “progressistes”, les mêmes qui dans le même temps dénoncent les violences faites aux femmes. Culture du paradoxe, cette pratique n’est qu’un combat sous-terrain dans les cercles féministes. Le politiquement correct parviendrat-t-il à dépasser ses incohérences ?



Voir aussi : Vidéo – excision en Indonésie – Envoyé Spécial du 31 mai 2012

Les bons copains

Les bons copains

02/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Ils vont se réunir le 4 mars prochain à Saint-Denis lors d’un meeting pour lutter, sans rire,  contre l’islamophobie et le climat sécuritaire en France. Qui sont ce ils  ?

Des conglomérats musulmans, bien sûr, mais aussi de nombreux syndicats, associations, partis d’extrême-gauche : association culturelle les Oranges, association Falsafa (Angers), ARLDFM (Association pour la reconnaissance des droits et libertés aux femmes musulmanes), ATMF (Association des Travailleurs Maghrébins de France), ATTAC, Beur FM, Capab (Collectif Antifasciste Paris Banlieues), CCIF (Collectif Contre l’Islamophobie en France), CGT Educ’action Créteil,  CEAL Collectif enseignant pour l’abrogation de la loi de 2004, Cedetim, CFPE (Collectif Féministes Pour l’Egalité), Compagnie Erinna – Grèce/Résistances !, Droit Solidarité, Ensemble (FdG), EELV (Europe Ecologie Les Verts), FCP (Force Citoyenne Populaire), Femmes Plurielles, FFR (Filles et Fils de la République) Créteil, Fondation Frantz Fanon, FTCR (Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives), FUIQP (Front Uni des Quartiers Populaires), IJAN (International Jewish anti-Zionist Network), Les Indivisibles, MTE (Mamans Toutes Egales), NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste) (“sur la base de l’appel contre l’union sacrée”), Oumma.com, PCF (Parti Communiste Français), PIR (Parti des Indigènes de la République), PSM (Présence et Spiritualité Musulmane), Revue Z, Sortir du Colonialisme, Stop le  Contrôle au Faciès, Sud Education Créteil, UJFP (Union Juive Française pour la Paix), UOIF (Union des Organisations Islamiques de France).

Dans leur plus grand dénominateur commun qui est la haine de l’identité française jusque leur plus petit dénominateur commun qui est une politique internationaliste d’inféodation, ces alliés à la base improbable (les uns détestent l’athéisme, les autres Dieu) se sont trouvés.

Reste le motif de cette réunion qui est à la limite de la farce à une heure où la justice Taubira a anéanti la sanction des crimes et délits, où les médias ne passent pas une journée sans parler de lutte contre l’islamophobie.

Ces groupes religieux comme politiques sont aussi à l’aise avec leurs mensonges qu’ils le sont avec les subventions, fruits du travail d’une bonne partie de la population qu’ils s’évertuent pourtant à haïr.

Crédit image : Indigènes de la République, DR.

Politique d’immigration européenne à Kyenge : l’Italie entre hilarité et consternation

Politique d’immigration européenne à Kyenge : l’Italie entre hilarité et consternation

02/03/2015 – ROME (NOVOpress)
L’annonce, jeudi 26 février, que le Parlement européen avait confié la rédaction de son rapport sur l’immigration à Cécile Kyenge Kashetu (photo), comme l’appellent généralement les journaux, ou Kashetu Kyenge, dite Cécile (comme elle s’intitule désormais elle-même, depuis qu’elle a insisté pour reprendre son nom congolais), l’ancienne immigrée clandestine devenue politicienne ultra-immigrationniste, a été abondamment commentée sur les réseaux sociaux en Italie.

Après un moment d’incrédulité (« C’est une plaisanterie ? Dites-moi que c’est une plaisanterie », « Non, ce n’est pas une plaisanterie »), la plupart des internautes italiens ont tenté de se réfugier dans l’humour.

Ç’a été un concours de la comparaison la plus appropriée. « L’Union européenne confie à la Kyenge l’urgence migratoire. Un peu comme confier à Schettino la marine marchande ». [Francesco Schettino est le commandant du Costa Concordia qui vient d'être condamné à 16 ans de prison pour le naufrage de son bateau et l'abandon de passagers.]

 

« C’est comme confier à Totò Riina [le boss de la mafia] la lutte contre la criminalité organisée ».

 

Kyenge commissaire à l’immigration c’est « Comme charger un alcoolique de gérer un bar ».

      Lire la suite

neutralité du net

Neutralité du net : “La décision américaine aura un impact en Europe”

02/03/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Le jeudi 26 février, le gendarme des télécommunications américain, la FCC, a pris la décision de considérer internet comme un « bien public » au même titre que le réseau téléphonique. Il est désormais interdit de ralentir, bloquer ou de prioriser un contenu face à un autre. La nouvelle a été accueillie avec enthousiasme par les défenseurs des libertés.

L’enjeu est de taille : les conflits entre fournisseurs d’accès et fournisseurs de service (comme Google ou Netflix) se multiplient autour du financement des réseaux. Cela alors qu’une partie de la population dispose encore d’une mauvaise couverture, n’ayant pour certains qu’un seul opérateur à leur disposition.

La neutralité du net sera donc appliquée sur l’ensemble du territoire américain. Pour le journaliste Martin Untersinger, la décision américaine aura probablement un impact en Europe.



Neutralité du net : "La décision américaine… par lemondefr

immigrés clendestins

Ces immigrés clandestins de Calais qu’on installe en Bourgogne

01/03/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Plutôt que de tenter de stopper l’immigration clandestine, l’État a trouvé une autre solution qui consiste à obliger certaines communes à héberger des clandestins chez eux.

C’est ainsi que la petite commune de Pouilly-en-Auxois a du accueillir plusieurs dizaines de Soudanais, Tchadiens ou Érythréens qui squattaient à Calais. C’est une ancienne caserne de gendarmerie qui a été reconvertie en centre d’accueil pour immigrés clandestins.

Pour la sous-préfète de Beaune, tout se passe très bien :

Les migrants se promènent en ville sans problème. Il ne faut pas oublier que ce sont des demandeurs d’asile, ils veulent apprendre le français, certains sont francophones et le parlent déjà. Il y a même un Soudanais qui peut citer Voltaire

Bientôt des clandestins de Calais dans votre commune ?


Une page d'amour occidentale

Une page d’amour occidentale

01/03/2015 – ETATS-UNIS (NOVOpress)
Trouvé sur facebook, ce lien retrace le très émouvant récit de l’anniversaire d’un petit garçon de Floride autiste léger et épileptique.

C’était pourtant mal parti pour Glenn Buratti, âgé de 6 ans. Sa mère comme tant de mamans organisa une fête d’anniversaire pour son fils. Hélas, puis heureusement, personne ne vint. C’est en s’en désolant sur les réseaux sociaux qu’elle eut l’agréable surprise de voir débarquer une quinzaine d’enfants de son quartier, mais aussi et surtout la police et les pompiers. Et ce petit gars se retrouva dans le camion à grande échelle, la voiture à gyrophare, sur la moto, un hélicoptère vola même à basse attitude pour le saluer. Tout se petit monde, les bras couverts de cadeaux métamorphosèrent la morosité d’une société minée par l’individualisme en un moment de grande beauté par leur cœur.

Plus encore parce qu’elle est dans la réalité, c’est une belle histoire.
http://www.demotivateur.fr/article-buzz/personne-n-est-venu-l-anniversaire-de-son-fils-autiste-mais-les-policiers-et-les-pompiers-ont-parfaitement-rattrap-le-coup–1964?c=bs

 

 

 

 

Semaine noire pour la liberté d’expression en France

Semaine noire pour la liberté d’expression en France

01/03/2015 – FRANCE (NOVOpress via Kiosque courtois)
Dimanche, l’Union nationale des étudiants juifs tenait des assises sur « la lutte contre la haine sur Internet ». « La haine sur Internet » est un terme de novlangue pour désigner les propos politiquement incorrects : la critique de l’immigration ou de l’Etat d’Israël est considérée comme telle. Devant un public clairsemé, mais beaucoup de journalistes, l’UEJF a milité en faveur d’une censure privée. C’est-à-dire du retrait automatique des contenus litigieux par les fournisseurs d’accès Internet. Un représentant de Facebook en France était présent. Christiane Taubira a conclu la manifestation en promettant en plus un renforcement de la loi.

Pendant ce temps-là Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur, était aux Etats‑Unis
Oui. Pour rencontrer les géants de l’Internet, Google, Facebook, Microsoft et tenter de les convaincre de contrôler les contenus. Officiellement, c’est pour lutter contre le terrorisme.

Et lundi 23 février, Hollande a présidé le dîner du CRIF
Le dîner le plus cher et le plus chic de l’année. Le plus cher  : 900 € le couvert. Le plus chic aussi : les principaux dirigeants politiques (Front National exclu), les grands journalistes, les forces économiques, les plus hauts magistrats, les grands dirigeants de la police étaient tous là.

Hollande a annoncé l’aggravation de la répression des délits d’opinion
Oui, Hollande veut sortir de la loi de 1881 sur la presse les délits « D’antisémitisme, de racisme, d’homophobie ». C’est‑à‑dire le plus souvent la simple expression d’une opinion dissidente. Bref, Hollande veut enfermer ceux qui pensent mal dans la cage aux phobes !

Quelles seraient les conséquences d’une telle décision ?
La perte des garanties procédurales qu’accorde la loi de 1881. Des garanties qui protègent les libertés notamment en limitant les pouvoirs de perquisition et en en rendant impossible la prison préventive. Le dîner du CRIF ne coûte pas cher qu’à ses invités, il coûte cher aussi à la liberté.

Lire la suite

Vu sur Facebook

Le “père” fait obtenir un titre de séjour à 19 femmes et la nationalité française à 21 enfants en 5 ans !

Publié le
Ils se préparaient au djihad armé, enfin le procès des cavaliers d’Allah - Et interview de Fabrice Robert

Forsane Alizza : Ils se préparaient au djihad armé, enfin le procès des cavaliers d’Allah – Et interview de Fabrice Robert

Ci-dessus copie d’écran d’une vidéo de Forsane Alizza lors d’une de leurs manifestations à Paris. DR.

28/02/2015 – (via l’hebdomadaire Minute)

L’interview de Fabrice Robert, président du Bloc Identitaire, qui faisait partie des cibles de ce groupe islamiste est à découvrir sous cet article.


En mars 2012, à la suite de l’affaire Merah, le groupe islamiste Forsane Alizza (« Les cavaliers de la fierté ») avait fait l’objet d’un vaste coup de filet et certains de ses membres avaient été placés en détention. Le parquet de Paris vient de demander le renvoi en procès de quinze d’entre eux pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste et acquisition d’armes.

Le 1er mars 2012, le gouvernement avait pris un décret de dissolution de Forsane Alizza, présentant les caractéristiques d’un groupe armé privé et affichant clairement sa volonté de remplacer la République par un califat. Le décret précisait notamment:« Le groupement de fait “Forsane Alizza“, en appelant à l’instauration du califat et à l’application de la charia en France, remet en cause le régime démocratique et les principes fondamentaux de la République française que sont la laïcité et le respect de la liberté individuelle; […] en incitant les musulmans à s’unir en vue de participer à une guerre civile présentée comme très probable et en préparant ses membres au combat et à la lutte armée, ce groupement a pour but d’attenter par la force à la forme républicaine du gouvernement. »

Un mois plus tard, alors que le mois de mars venait d’être marqué par les attaques commises par Mohamed Merah, dix-neuf membres du groupe étaient arrêtés, parmi lesquels « l’émir » de Forzane Alizza, Mohammed Achamlane. Emprisonnés depuis lors, quinze d’entre eux seront donc jugés pour leurs projets terroristes.

« Si Allah veut, nous serons de véritables moudjahiddines »

Lire la suite